Stéphane Pottelet, 3e au championnat de France 1ere division mixte

Actualité rédigée le 30 Sep 2015 par Christophe NOUALHIER.

 

 DSC_5664.JPG

Lors de la première division nationale, Stéphane a une fois encore frappé très fort en terminant sur la 3e marche du podium. Retour sur son week-end et surtout sur sa stratégie minutieusement étudiée.

 

Nous tenons avant tout à te présenter, au nom de toute la société SENSAS, nos sincères félicitations pour ton superbe résultat qui confirme que tu comptes incontestablement parmi les meilleurs français. Peux tu nous expliquer en détail quels ont été tes choix tactiques et pourquoi ?

 

Stéphane Pottelet : « A l’issu des entrainements, j’ai remarqué qu’il y avait 4 options possibles sur ce parcours. La première était de miser sur une pêche classique de poissons chats sous la grande canne à 13 m. Cette option s’avérait être la plus régulière sur l’ensemble des secteurs. La 2e option était de prévoir une amorce à plaquette très traçante pour effectuer une pêche au rappel au vers de vase. Il fallait bien avoir conscience que cette pêche devait se construire dans le temps en rappelant très régulièrement. La 3e option était la pêche des poissons chat à l’anglaise. Cette option semblait être aussi très régulière sur l’ensemble des trois secteurs. La 4e et dernière option était de se laisser une porte de sortie pour pouvoir aussi pêcher les plaquettes à l’anglaise. Pour moi, ces 4 options restaient envisageables sur chacune des places. Autant vous dire donc qu’il y avait de quoi avoir mal à la tête. Personnellement, j’ai pris l’option qui m’a semblé être la moins risquée au départ, à savoir la pêche des poissons chats à la grande canne. Si jamais il n’y avait pas de touche à la grande canne, il fallait donc partir à l’anglaise.

 

1ere manche

J’ai hérité du numéro 5 sur une zone assez défavorable, secteur Tour d’aviron. J’ai démarré avec des beaux chats puis rapidement, des petits chats de 10 g ont littéralement envahis le coup. On s’est d’ailleurs aperçu qu’il en était de même pour l’ensemble des compétiteurs qui étaient situés sur ce secteur. Au bout d’une heure de pêche, nous avons dû composer avec tout ce qui se présentait devant nous. Au fur et à mesure, quelques plus gros poissons chats commençaient à s’installer sur le coup. La cadence des touches diminuait et là, j’ai pris la décision de ne surtout pas rappeler. En effet, le rappel attirait les petits chats. J’ai donc mis une seule et unique coupelle en 3 heures. Certes, je prenais certes un peu moins de poissons chats que les autres mais la taille moyenne de ces derniers était plus élevé. Grâce au travail de mes coachs, j’ai su que la stratégie était la bonne. J’ai terminé la manche avec 99 poissons pour un score total de 5140 points ce qui m’a permis d’accrocher la 3e place du secteur. Je suis battu par le n° 15 et le n° 14.

 

DSC_4950.JPG

 

2e manche

Pour cette 2e manche, je me suis retrouvé sur le secteur de la digue, plus précisément au numéro 15. Il s’agissait d’une place assez favorable. Dés le départ, tout le monde a commencé à prendre des poissons. J’ai donc pris l’option de pêcher les poissons chats sous la grande canne en essayant d’aller le plus vite possible. J’avais calculé qu’en faisant une pêche régulière, cela me permettait de pouvoir rivaliser avec ceux qui prenaient des plaquettes. Pour maintenir les poissons chats en activité, j’ai rappelé très régulièrement à la coupelle (deux boules toutes les 30 minutes avec du fouillis, des pinkies et des asticots morts). Le rappel à la coupelle permettait de recentrer les poissons. J’ai terminé la manche avec 185 chats pour 12 770 g de poissons chats ce qui m’a permis de me classer 2e du secteur.

 

 

3e manche

Je me suis retrouvé au n° 10 dans le secteur bois. A ma place, la veille, la personne avait fait une très belle pêche de poissons chats. Au bout de 15 minutes, j’avais seulement eu deux touches à la grande canne alors que les gros numéros prenaient des poissons chats très régulièrement sous la grande canne. J’ai donc décidé de pêcher à l’anglaise à 28 m car au bout d’une heure, j’avais un retard d’environ 15 poissons par rapport aux meilleurs. Il fallait réagir à tout prix. J’ai donc tout misé sur une pêche très « agressive » (en utilisant des bas de ligne de 14 et 16/°°). Le but du jeu était de rivaliser avec les pêcheurs qui prenaient des chats sous la grande canne. Au milieu de la manche, on m’avait annonçé 75 poissons au bout de 2 heures. J’ai donc récupéré un rythme assez rapidement et les touches sont montées en puissance tout au long de la manche. Une pêche ultra physique où il fallait sortir les poissons chats à 20 m du bord et les faire glisser sur l’eau pour aller encore plus vite.

J’ai terminé la manche complètement exténué avec 166 poissons pour 12440 points qui m’a permis de terminer 3e de mon secteur. J’ai eu un regret de ne pas avoir fait cette pêche au départ car la 2e place du secteur pouvait être accrochée. Il ne me manquait que 300 g!

 

DSC_5479.JPG

 Je dois dire que je suis très content de terminer sur le podium à la 3e place mais c’est assez frustrant car cela s’est vraiment joué à de petits détails comme bien souvent d'ailleurs. Si j’avais pris un poisson chat de plus à la première manche, j’aurai marqué un point de point. Lors de la dernière manche, si j’avais fait 5 poissons chats de plus, j’aurai pu être champion de France. Enfin, avec des « SI », on refait le match et c’est comme ça.

Je tiens à féliciter « Pilou », mon camarade de club qui a remporté le titre de champion de France et Lilian qui a terminé 2e. A noter que Lilian a remporté la 2e division et je suis certain qu’il faudra compter sur lui dans les années à venir. Un grand merci aussi à toute mon équipe de choc, je veux bien évidemment parler de mon papa et de Pascal Lescuyer. Ils me permettent de me conforter dans mes choix ou de me faire prendre des options différentes. Pour finir, je tiens aussi à remercier tout particulièrement mon sponsor, la société SENSAS qui me fait confiance depuis de nombreuses années et qui me met à disposition des produits de grande qualité. »

 

 

 

LES AMORCES DE STEPHANE POTTELET

1 kg de Sensas 3000 Surface

2 kg de terre de Somme

Un demi pot de Tracix Jaune

 

Amorce pour les poissons chat

2 kg de Sensas 3000 Etang

1 kg de Sensas 3000 Carpe fine

Trois quart de litre de tourteau de maïs ébouillanté

Un demi-litre de chènevis moulu

1,5 kg de terre de rivière

 

DSC_5193.JPG

 

 

Conseils

Proshops

illex