Sean Ashby : comment il a gagné le championnat du monde ?

Actualité rédigée le 13 Nov 2012 par Christophe NOUALHIER.

 

 
1ok.jpg
 
A l’issue du championnat du monde, nous avons contacté Stéphane Pottelet qui a réussit une excellente performance en se classant sur la 3e marche du podium en individuel et par équipe. Nous avons cette fois-ci demandé à Sean Ashby, membre de l’équipe d’Angleterre, de nous raconter la manière dont il a vécu le championnat du monde et surtout la manière dont il a procédé pour décrocher le titre de champion du monde individuel.
 
« Bonjour à tous. Je dois dire que je suis vraiment très heureux d’avoir remporté le titre de champion du monde. Forcément, ça fait vraiment chaud au cœur de se retrouver sur la plus haute marche du podium. La pêche était très intéressante et me convenait plutôt bien. Il fallait effectivement attraper des ablettes. Le premier jour, j’ai pêché à courte distance (3,5 m). Il fallait aller très vite car les ablettes étaient vraiment très nombreuses. Au cours de la 1ere manche, j’ai réussi à attraper 537 ablettes pour un poids total de 6,1 kg. Cette très belle pêche m’a permis de remporter mon secteur. Lors des entrainements, nous avions remarqué qu’il fallait rappeler constamment (une petite pincée d’amorce toutes les 20 secondes). Pour les maintenir sur le coup et pour qu’elles restent toujours en activité, j’ai utilisé du fouillis de vers de vase dans mon amorce. Pour attraper autant de poissons, vous imaginez bien que je n’ai pas utilisé des vers de vase à l’hameçon. J’ai effectivement pêché uniquement avec des pinkies ce qui me permettait d’attraper plusieurs ablettes sans avoir à changer l’esche après chaque poisson. Le lendemain, à l’occasion de la seconde manche, j’ai hérité d’une aile. J’ai tout d’abord commencé par pêcher au fond et je n’ai pas eu la moindre touche. Je suis resté 10 minutes sans attraper un poisson. Je peux vous assurer que dans ces conditions, il faut savoir garder son sang froid. J’ai donc pris l’option de pêcher les ablettes à 11 m. Malheureusement, la cadence ne me permettait pas de faire un gros coup. En une heure, j’en avais « seulement » 48. Rien à voir donc avec la pêche de la veille. J’ai donc décidé de pêcher à la grande canne au ras du fond. J’ai utilisé des flotteurs de forme boule (flotteurs Sensas Jean-François). Pour pêcher le fond, j’ai utilisé une amorce composée de 3000 Gros gardons et de 3000 Lake. A la grande canne, j’ai finalement réussi à pêcher 245 poissons. La pêche était composée principalement d’ablettes ; de gardons et de petites plaquettes. J’ai même réussi à attraper un carassin. J’ai à nouveau remporté mon secteur avec 5100 points. Pour maintenir les poissons en activité sur mon coup à la grande canne, j’ai rappelé tous les 20 minutes à la coupelle en ajoutant principalement de l’amorce avec du fouillis. Il fallait toujours rester bien concentré car les touches n’étaient pas toujours très franches. Que ce soit pour le premier ou le second jour, le rappel régulier permettait de faire la différence. Il fallait toujours entretenir régulièrement le coup. Je suis vraiment très content d’avoir remporté ce championnat du monde et je ne suis pas prêt d’oublier ces moments ! »
 
L’amorce de surface de Sean Ashby
2 kg de Sensas 3000 surface
500 g de terre de surface rouge
1 pot de Tracix rouge

 

2ok.jpg

 

Conseils

Proshops

illex