Revivez en compagnie de Jean-Michel Durand la manière dont il a vécu son championnat de France

Actualité rédigée le 7 Oct 2016 par Christophe NOUALHIER.

durand.jpg

 

Un grand bravo à Jean-Michel Durand qui comptent parmi ceux qui ont réussi à se maintenir en 1ere division nationale. Nous l’avons contacté pour qu’il nous fasse revivre la manière dont il a abordé ce championnat de France qui s’est déroulé à Montceau-les-Mines.

 

Jean-Michel Durand : « Je me suis entrainé à partir du dimanche, j’ai du rentrer le lundi pour mon travail mais je me suis entrainé ensuite encore le mardi et le mercredi. J’avais aussi participé à des concours qui été organisés au mois de juillet et d’août ce qui m’a ainsi permis de voir la manière dont évoluait le parcours et croyez-moi, celui-ci à vraiment changé en quelques semaines et extrêmement changé au fil des derniers jours avant le championnat de France.

Lors de la première manche, je me suis retrouvé à l’aile, dans le secteur Z15. On savait très bien que le secteur n’avait pas été pêché du 9 au 15 la veille dont je m’attendais à ce que ma place soit assez délicate. J’ai pêché les gardons au départ avec une ligne en 0,60 g avec 1,5 m de fond et j’ai pêché à 12,5 m. J’avais aussi préparé un coup à 7 m du bord. J’ai pêché ce coup de 7 m un peu plus court que le coup à mi-distance préparé par Jean Desqué. Je pense que j’aurai plutôt du le faire à 8 m, comme lui. Jean allait plus vite moi en pêchant à mi-distance et j’ai donc quitté la grande canne pour pêcher à 7 m. J’ai terminé la manche avec 8 points et j’ai perdu 3 points pour 80 g, c’était vraiment très serré.

Pour la 2e manche, j’ai hérité du X5. Je suis allé pêcher les chats mais je n’ai pas eu de touche. J’ai alors pêché les gardons à 13 m mais ça n’allait pas suffisamment rapidement. Au bout d’une heure trente de pêche, je suis allé retourner pêcher les chats jusqu’à la fin avec une ligne en 3 g et en alternant avec une de 4 g (flotteur Sensas Montech). J’ai pêché avec un morceau de crevette et un terreau par-dessus. J’ai terminé 4e de la manche avec 6200 points.

Pour la 3e et dernière et dernière manche, j’ai hérité du Y10. J’ai axé ma pêche sur les petits poissons pour assurer le maintien. J’ai commencé par rappeler à 13 m et la seule solution pour moi était de pêcher avec une ligne à gardon à 13 m. J’ai pêché avec des œillères pour finalement terminer cette manche avec 2960 points (6e du secteur).

Avec 18 points, je me suis classé 12e au général ce qui m’a permis de me maintenir en 1ere division nationale pour la 2e année consécutive.

 

Conseils

Proshops

illex