Mickaël Boursaud, 7e au championnat de France 1ere division nationale

Actualité rédigée le 6 Oct 2016 par Christophe NOUALHIER.

DSC_4273.JPG

 

Après une très belle prestation lors du championnat du monde des Nations en pêchant uniquement la seconde manche et en remportant son secteur, Mickaël n’est pas passé loin du titre de champion de France. Une fois encore, il a démontré qu’il comptait parmi les meilleurs français.

 

Mickaël Boursaud : « Je suis venu m’entrainer avec les personnes de mon club le week-end avant l’épreuve puis je suis revenu ensuite le mardi soir pour m’entrainer une dernière fois le mercredi.

Lors de la première manche, je me suis retrouvé au n° 5 sur le secteur Z situé en amont, juste la place au dessus des pontons ce qui n’était pas une place facile sur le papier car les places plus favorables se trouvaient au niveau des pontons. J’ai commencé par pêcher les poissons chats et j’en ai attrapé très peu et je n’avais pas non plus les gardons entre deux eaux. Du coup, j’ai du me rabattre sur une pêche de fond par défaut mais j’allais moins vite que mes voisins. A la fin, l’ai réussi tout de même a attraper quelques poissons blancs au vers de vase et plus précisément des petites plaquettes dont le poids était compris entre 70 g et 120 g. J’en ai pêché une trentaine comme celles-ci. Malheureusement, je n’ai jamais réussi à combler mon retard. J’ai terminé la manche en me classant 6e de mon secteur sur 15 avec 4400 points.

Pour la 2e manche, j’étais placé au 10 dans le secteur aval sur une zone qui était – normalement – mon plus mauvais numéro. Ma stratégie était de limiter au maximum des points sur cette place. J’ai donc opté pour la pêche entre deux eaux. Au bout de 20 minutes, j’étais dans le peloton de tête en, pêchant les gardons à 10,5 m. Cette 2e manche s’est plutôt bien passée pour moi car j’ai terminé 2e de mon secteur, battu par une personne qui avait réussi à pêcher une carpe de plus de 5 kg. Pour ma part, j’avais 4920 points et 319 poissons.

Lors de la troisième et dernière manche, je finissais par une aile. J’étais 4e au classement provisoire et donc je comptais parmi ceux qui pouvaient prétendre à terminer sur le podium. Pendant 1H30, j’ai donc décidé de pêcher les gardons entre deux eaux avec une ligne en 0,60 g (flotteur Sensas Friture B) et avec 1,5 m de fond. AU bout d’une heure, je pointais en tête du secteur. Malheureusement, l’ombre est arrivée sur ma place et j’ai littéralement perdu les poissons, je n’ai pas réussi à les retrouver. J’ai terminé finalement 7e sur 15 dans mon secteur. Au final, je me suis classé 7e au général, à trois seulement de la 3e place, chose qui était réalisable. Ce n’est pas grave, la pêche, c’est la pêche. Je mettrai tout en œuvre pour essayer de faire mieux l’année prochaine. Mais, là, ce sera encore une autre histoire. »

 

Conseils

Proshops

illex