Interview de Mickäel Montenot - CHAMPION DE FRANCE 2013

Actualité rédigée le 30 Sep 2013 par Christophe NOUALHIER.

 

 cpt1.jpg

Le tout nouveau champion de France se nomme Mickaël Montenot. Nous l’avons contacté très rapidement pour qu’il nous raconte encore à chaud son championnat de France dans les moindres détails.

 

Bonjour Mickael, tout d’abord, au nom de toute la société Sensas, nous tenons à te féliciter très chaleureusement pour ton titre de champion de France.

Peux-tu commencer par te présenter puis ensuite nous faire revivre ton championnat de France ?

 

Mickaël Montenot : « Bonjour à tous. J’ai 26 ans et je suis originaire de Bourgogne. La pêche est pour moi une grande passion. Pour ne rien vous cacher, j’ai tenu ma première ligne alors que je n’avais que 4 ans. Petit à petit, à force de me rendre régulièrement au bord de l’eau, j’ai décidé de commencer la compétition à 14 ans. J’ai tout d’abord fait mes premières armes dans le club de Beaune puis ensuite à Mâcon. Ensuite, j’ai intégré l’équipe des Diables. Cette année, nous étions 3 du club à participer à la 1ere division nationale et nous avons tous les trois réussi à nous maintenir: Johan, Christophe et moi même. Nous avons terminé tous les 3 dans les 10 premiers: un super résultat!

Je vis véritablement ma passion à fond. Je suis professeur de mathématique et j’ai même réussi à créer un petit club de pêche au sein du collège. A la fin de l’année dernière, j’ai même organisé un petit concours de pêche qui a rassemblé 40 enfants.

Comme j’avais des cours à assurer toute la semaine, je suis arrivé sur le parcours vendredi matin. J’étais toutefois venu m’entrainer le week-end dernier pour repérer le parcours. J’avais pêché sur le secteur Y et j’avais vu qu’il fallait plutôt opter pour la pêche à l’anglaise car il n’y avait vraiment pas de fond sous la canne. J’ai d’ailleurs hérité de ce secteur lors de la 1ere manche. Je ne suis pas posé de question et j’ai donc pêché à l’anglaise au coulissant à 40 m du bord avec un waggler de 12+3 g. Sous la canne, j’ai seulement balancé trois boules avec peu d’esches mais j’ai constamment rappelé sous la canne à 13 m tout en pêchant au moulinet. Les poissons sont d’ailleurs rentrés sous la canne lors de la dernière demi heure.  J’ai terminé la première manche avec 8500 points. Dommage, je perds deux points pour 70 g.

Lors de la 2e manche, j’ai hérité d’un numéro 8 situé sur le secteur Z. J’ai lancé 15 boules sous la canne avec peu d’esches puis j’ai déposé 10 coupelles de terre de rivière avec de la bentonite. Ces petites boules de terre très compactes étaient très riches en esches : fouillis, casters et vers de terreau coupés. Toutes les 10 minutes, j’ai toujours pris soin de recharger mon coup. Les poissons sont vraiment rentrés sous la canne à tel point que j’ai décidé de pêcher avec un élastique creux de 1,75 mm pour aller encore plus vite. Je savais qu’il fallait réaliser une grosse bourriche car le poids total pouvait faire la différence à l’issue des trois manches. J’ai terminé cette manche avec un peu plus de 25 kg de poissons. Cette grosse bourriche m’a permis de remporter mon secteur composé de 15 pêcheurs.

La 3e et dernière manche, j’ai tout simplement reproduit ce que j’ai fait lors de la 2e manche à savoir 15 boules sous la canne avec peu d’esches puis une petite dizaine de coupelles de terre très riches en esches. Comme toujours et pour rester dans le rythme, j’ai toujours rappelé à la coupelle (toutes les 10 minutes). Cette stratégie était la bonne car je termine 2e de mon secteur.Tout au long de ce championnat, j'ai uniquement pêché avec des vers de vase à l'hameçon.

 

cpt3.jpg

Je suis vraiment très content d’avoir remporté le championnat de France car c’est vraiment un rêve de gamin. Je suis encore sur mon petit nuage car j’aime tellement la pêche et la compétition.

Je tiens à profiter de cette interview pour remercier les Etablissement Sensas et en particulier Jean Desqué qui m’a vraiment bien aidé. Lorsque j’ai remporté la 3e division l’an passé, Jean est venu me voir et m’a donné les moyens de gravir les divisions. Un grand merci aussi à Valérie qui m'a donné de très bons conseils tout au long du week-end. Je tiens aussi tout particulièrement à remercier ma mère qui m’a toujours emmené aux concours de pêche le dimanche matin lorsque je n’avais pas encore mon permis de conduire. Jamais elle n’a rechigné à se lever à pas d’heure pour que je puisse toujours pratiquer ma passion.

Désormais, je vais continuer à m’entrainer et encore progresser au moulinet. J’aimerais beaucoup intégrer un jour le club France, ça aussi c’est un rêve d’enfant. Maintenant, il faut laisser le temps au temps et on verra ce que nous dira l’avenir ! »

 

 

L’amorce de Mickaël Montenot

2 kg de Sensas 3000 Etang

2 kg de Sensas 3000 Explosive Brème

2kg de terre de rivière

1 kg de terre de Somme

 

Le matériel de Mickaël Montenot

Canne coup : Sensas 85 XL

Panier : Sensas Power 710

Canne anglaise : Sensas Coruche Bloodworm soft (3,90 m pour la pêche en waggler fixe et 4,50 m pour la pêche au coulissant).

Elastiques : Sensas ceux en 1,75 mm (Crazy Hollow Elastic)

Hameçons : Sensas 6110 n° 14 et n° 16

 

cpt4.jpg

 

Conseils

Proshops

illex