Interview de Michel Perdriau

Actualité rédigée le 28 Aug 2013 par Christophe NOUALHIER.

1.jpg

Médaillé d’argent en individuel et médaillé de bronze avec l’équipe de France vétéran, Michel Perdriau s’est, une fois encore, particulièrement distingué lors du championnat du monde vétéran qui s’est déroulé les 10 et 11 août en Bosnie, à Capljina. Nous l’avons contacté pour qu’il nous livre toutes ses impressions.

« Comme toujours, ce championnat du monde s’est vraiment très bien déroulé avec l’équipe de France, où l’ambiance est toujours très bonne. Je dois dire que cette médaille d’argent me fait très plaisir, mais celle remportée avec l’équipe de France me touche tout autant car c’est avant tout un travail de groupe. Pour la première manche, j’ai hérité du n° 2 situé sur la partie la plus en aval du parcours. Il faut être franc, un n°2 est plus facile qu’un milieu de parcours. De plus, cette partie était la plus poissonneuse, et il fallait prendre quelques beaux poissons (mulets et carassins dans 7 m d’eau). J’ai perdu beaucoup de poissons en raison des nombreux nénuphars qui se trouvaient en bordure, et les carassins venaient constamment se réfugier dans les nénuphars. Les combats étaient donc toujours très délicats. A l’issue de la première manche, j’ai terminé 2e du secteur avec 5700 points. En revanche, le lendemain, je suis tombé sur un autre secteur, et là, il fallait pêcher les petits poissons à 7 m du bord. J’ai rappelé constamment à 3,5 m du bord pour pêcher à 7 m. A l’endroit où tombait l’amorce, il y avait plein de petits poissons, mais les plus gros (de 10 à 25 g) se trouvaient vraiment derrière. C’est très bizarre mais c’est vraiment comme cela que ça s’est passé. J’ai terminé cette manche avec 560 poissons, autant vous dire que ce n’était pas de tout repos. De plus, j’aurais pu aller encore plus vite si j’avais eu une canne télescopique. A la grande canne, j’avais monté des flotteurs Jean-François de 1 à 6 g suivant les parcours. En revanche, pour pêcher les petits poissons, j’ai utilisé des flotteurs Guillaume en 0,8 et 1 g. Comme les poissons étaient très nombreux, il n’était pas nécessaire de pêcher trop léger. Avant de terminer, j’aimerais véritablement remercier toute l’équipe pour l’excellente ambiance. Nous avons deux coachs super sympas (Patrick Solbès et Philippe Carton). Je tiens aussi à dire un grand merci à Mme Vilain, Mr et Mme Lapierre, ainsi qu’à Alain Dancot pour le travail vraiment formidable qu’ils réalisent tous. MERCI encore !!! J’ai dédié cette belle médaille d’argent à mon ami Philippe Peyraud, disparu en février dernier, et qui nous a quitté vraiment trop rapidement. Un grand merci aux établissements Sensas pour leur soutien depuis de nombreuses années. »

 3.jpg

 

L’amorce de Michel Perdriau

2 kg de Sensas 3000 Carpe Fine

1 kg de Sensas 3000 Gros Gardons

1 kg de Sensas 3000 Etang

1 paquet d’argile brune humide

 

Le matériel utilisé par Michel Perdriau

Canne : Sensas Power Match 884

Elastique : Sensas Super Fluo en 0,80 mm

Flotteurs : Sensas Jean-François de 1 à 6 g (pêche à la grande canne) – Sensas Guillaume en (0,8 et 1 g)

Hameçons : Sensas 3410 n° 16 et n° 18

Nylon : Feeling Compétition (pour les corps de corps de ligne) – Nylon team Sensas Palmer (pour les bas de ligne).

 

Le Palmarès de Michel Perdriau en équipe de France vétéran

2009 : médaille d’or en individuel et par équipe en Angleterre

2011 : médaille de bronze par équipe en Italie

2012 : médaille d’argent en individuel et médaille de bronze par équipe au Portugal

2013 : médaille d’argent en individuel et médaille de bronze par équipe

 5.jpg

 

Conseils

Proshops

illex