Interview de Lilan Boulicaut - 2e au championnat de France mixte

Actualité rédigée le 29 Sep 2015 par Christophe NOUALHIER.

DSC_5641.JPG

 

 

Le championnat de France 1ere division nationale mixte s’est déroulé à Cazaubon les 25, 26 et 27 septembre. Après avoir remporté la 2e division nationale GHI, Lilian Boulicaut s’est une nouvelle fois distingué en terminant sur la 2e marche du podium. Nous en avons profité pour le contacter afin qu’il nous dévoile la stratégie qu’il a mise en place.

 

Avant toute chose Lilian, au nom de toute la société Sensas, nous tenons à te féliciter pour ton excellent résultat le week-end dernier ainsi que pour la superbe saison que tu réalises actuellement.

Lilian, peux tu nous expliquer comment tu as réussi à faire si fort lors de ce championnat de France ?

« Je suis venu m’entrainer un peu en compagnie de mon copain Mickaël Montenot. Nous avions bien vu que les 3 secteurs allaient être assez différents. Lors de la 1ere manche, je me suis retrouvé au X11 (secteur bois). J’ai préparé un coup sous la 13 m et un second coup à l’anglaise, à 32 m très précisément. J’ai commencé sous la grande canne et je n’ai pas eu beaucoup de touche. Je me suis rabattu très rapidement sur la pêche au moulinet à l’anglaise. Tout au long de la partie de pêche, j’ai rappelé très régulièrement en veillant bien à faire éclater mon amorce en surface. Si les rappels étaient trop serrés et trop bruyants, ils attiraient les poissons chats et faisaient fuir les plaquettes. Il fallait donc trouver le bon compromis pour que les boules éclatent juste au moment où elles touchent la surface de l’eau. J’ai utilisé des wagglers de 10 g. La première canne avait  avec 1g de plomb sur la ligne et la seconde sans aucun plomb. Bizarrement, celle qui n’avait pas le moindre plomb ne fonctionnait pas. En pêchant à l‘anglaise de cette manière, j’ai terminé la manche avec 7800 points et cela m’a permis de me classer 2e de mon secteur.

Lors de la 2e manche, je me suis retrouvé au n° 7 du secteur de la tour d'aviron. A l’entrainement, j’avais remarqué qu’il y avait beaucoup de petits chats. J’ai donc fait un coup sous la grande canne à 13 m en incluant une bonne partie de mon fouillis à cette distance pour essayer de bloquer sur ce coup les petits poissons chats. J’ai ensuite fait un coup à l’anglaise à 32 m et un coup à mi-distance à 7 m en déposant 5 boules à la coupelle très riche en casters et terreaux coupés dans le but de sélectionner la taille des poissons chats. Cette stratégie m’a vraiment permis de tirer les marrons du feu car j’ai terminé 3e de mon secteur avec 8800 points.

Lors de la 3e et dernière manche, j’ai hérité du n° 1 sur la digue. Il ne s’agissait pas d’un bon numéro sur le papier. Lors des entrainements, j’avais aussi remarqué qu’il y avait des gardons et des plaquettes à attraper sur ce secteur. Comme ce n’était pas une place très intéressante pour pêcher les poissons chats rapidement, j’ai donc pris l’option de tout miser sur les poissons blancs. J’ai monté deux lignes en 0,20 g (l’une avec une antenne forte et l’autre avec une antenne fine). Lorsque j’utilisais la ligne en 0,20 g dotée d’une antenne forte, je n’avais pas la moindre touche. En revanche, lorsque je pêchais avec la ligne en 0,20 g avec le flotteur muni d’une antenne fine, c’était une toute autre histoire !

J’ai utilisé des hameçons Sensas 3411 n° 22 lors de cette dernière manche et mes bas de ligne étaient en 10/°°. Je ne voulais pas pêcher trop fin car j’avais bien vu qu’il y avait des gros gardons. Il ne fallait surtout pas les rater ! Lors de cette dernière manche, j’ai réussi à terminer 2e de mon secteur en réalisant une bourriche de 10850 points. A l’issu des 3 manches, cela m’a permis de me classer 2e !

Je dois dire que je suis vraiment très heureux d’avoir terminé ce championnat de France sur le podium d’autant qu’il s’agissait de ma 1ière participation. Je pense que je ne m’en rends pas encore vraiment compte.

Je tiens à remercier très sincèrement Guillaume Sibellas pour tout le travail qu’il a réalisé derrière moi et bien entendu, Mickaël Montenot qui pêche dans le même club que moi. Un grand merci aussi à la société Sensas ! »

 

 

 

Les amorces de Lilain Boulicaut

 

 

Amorce pour les poissons chat

2 kg de Sensas 3000 Carpe Fine mouture

1 kg de Sensas 3000 Lake

1 kg de Sensas 3000 Gros Gardons fine mouture

250 g de Pastoncino

400 g de chènevis moulu

 

 

 

Amorce pour les plaquettes à l’anglaise

1 kg de Sensas 3000 Surface

1 kg de Sensas 3000 Explosive brèmes

500 g de litou

 

 

Amorce à gardon

2 kg de Sensas 3000 Lake

1 kg de Sensas 3000 brune Etang

2 kg de Sensas 3000 Gros Gardons fine mouture

 

DSC_5540.JPG

 

 

Conseils

Proshops

illex