Interview de Benoît Pedretta, 7e et 1er français au DESAFIO 2018 en Espagne

Actualité rédigée le 2 Mar 2018 par Philippe VEYRES.

 

image4.jpeg 

Une fois encore, nous tenons à féliciter Benoît Pedretta qui s’est classé 7e au Desafio 2018 et premier français. Nous voulions revenir aujourd’hui sur la stratégie qu’il avait soigneusement mise en place pour cette très belle épreuve.



« Je suis arrivé sur place le lundi soir ce qui m’a permis de m’entrainer avec mes copain le mardi, mercredi et jeudi. Il y avait un concours le vendredi ce qui permettait vraiment de bien préparer le DESAFIO. Les entrainements réalisés n’ont fait que confirmer ce que j’avais vu l’an dernier à savoir qu’il est très important d’utiliser une bannière très courte (10 cm environ) et il fallait que les poissons (en l’occurrence des carpes) se ferrent tout seul en pêchant la canne posée sur la barre d’amorçage. Il était aussi très important de réaliser des rappels réguliers avec de l’amorce et des asticots collés notamment sur le secteur de Cerejon car la profondeur est plus importante. Sur le secteur situé à Almaraz, il y avait seulement 1 m de fond sous la 13 m. J’ai réalisé un amorçage assez copieux au départ puis là, j’ai uniquement pêché à l’agrainage. J’ai descendu 5 L d’asticots en 5 heures. Il ne fallait surtout pas s’endormir !


1ere manche

J’ai hérité du n° 62. Je savais déjà que je ne pouvais pas gagner la manche car les numéros 56, 57 et 58 étaient plus favorables. J’ai pêché à 90% du temps au kit n° 5 et seulement 30 minutes sous la grande canne. A l’hameçon, j’ai utilisé un grain de maïs et des gozzers. Je me suis classé 3e de mon secteur avec un poids total de 50, 280 kg.



2e manche

Je me suis retrouvé sur le secteur d’Almaraz, là où il y a une faible profondeur. J’ai tout d’abord préparé un coup à 11,5 m en faisant un tas d’amorce au départ et en agrainant en permanence le temps que les poissons s’installent. La première heure a plutôt mal démarré car je totalisais seulement 500 g alors que tous ceux qui avaient pris l’option de pêcher à l’anglaise étaient devant moi. Je suis resté concentré et toujours très motivé. Les carpes sont rentrées sur mon coup au bout d’une heure et j’ai d’ailleurs été le premier à les avoir sous la grande canne ce qui m’a permis de combler mon retard. A l’issu de la manche, j’ai remporté mon secteur avec 55,120 kg.

Avec 4 points au général, j’ai réussi à rentrer dans les 10 premiers (7e au classement général). J’ai passé une semaine parfaite. Cette compétition est vraiment incroyable et j’encourage d’ailleurs les compétiteurs à venir y participer. La pêche est magique tout comme l’organisation d’ailleurs !

Pour finir, je tiens à remercier Jean-Paul Belot qui m’a coaché tout au long de cette épreuve et son aide m’a été très précieuse. Merci encore à toi Jean-Paul ! »

 

image3_1_.jpeg

 

 

Le matériel utilisé par Benoît lors du DESAFIO

Canne Sensas Nanoflex Parallel 684 SW

Kit Figthing Super Carp 3.3

Elastique creux Sensas Crazy Hollow 2.2  et 2.4

Hameçons Sensas 3315 en n° 12 et n° 14

Corps de ligne en 20/°° et bas de ligne en 18/°° en Classic New

Flotteurs : Mario de 0,60 à 2 g pour le large et le Power Fisherie C de 1 à 1,5 g pour la bordure.

 


L’amorce de Benoît Pedretta pour le DESAFIO

4 kg de Sensas 3000 Carpe Fine Mouture

2 kg de Sensas 3000 Etang

2 kg de PV1

3 sachets de terre de surface jaune soit 1,5 kg

3 kg de terre de rivière


Dans l’amorce, j’ai incorporé des asticots morts et du maïs doux.

 

 

 

image1.png

 

Conseils

Proshops

illex