Interview d'Olivier Defrocourt, Champion de France par équipe feeder

Actualité rédigée le 30 May 2017 par Christophe NOUALHIER.

 

Le club de la Section Compétition de la Gaule Laonnoise a remporté ce week-end le titre de champion de France des clubs Feeder, qui a eu lieu à Availles-Limouzine (86). Retour sur ce titre de champion de France à la Plombée par équipe avec Olivier Defrocourt,  qui nous en dit plus sur les facteurs clés de cette réussite.

 

Cadre1.jpg

 

Sensas : « Bonjour Olivier, tout d’abord toutes nos félicitations pour votre victoire de ce week-end ! Peux-tu nous présenter un peu plus en détails l’équipe ainsi que les coachs ? »

Olivier Defrocourt : « Bonjour et merci à vous. L’équipe était composée ce week-end de Bruno Habets avec Julien Thibauville en tant que coach, Manuel Gouilleux avec comme coach Didier Gouilleux, Thomas Verbrugghe qui était quant à lui coaché par Frédéric Fourmy et moi-même, coaché par Yves Margerin.

Je tiens à souligner que nous avions créé une équipe de 5 pêcheurs : Il fallait se préparer à une compétition par équipe de 5 mais notre fédération a préféré maintenir des équipes de 4 pêcheurs + 1 remplaçant. Du coup, Julien Thibauville était notre joker de luxe. C’est un pêcheur très talentueux, classé en 1ère division feeder, qui possède un comportement exemplaire et qui s’est entrainé tout au long de la semaine à nos côtés et qui avait largement sa place sur ce championnat. Merci à lui pour son abnégation, le titre du championnat est bel et bien une victoire collective ! Je félicite et remercie encore une fois toute l’équipe, pêcheurs et accompagnateurs, qui se sont donnés à fond ces derniers jours. »

 

Podium.jpg

 

Sensas : « Quelle a été la stratégie adoptée pendant ce championnat ? »

Olivier Defrocourt : « Notre stratégie était identique sur 3 secteurs, à savoir les secteurs jaune, bleu et rouge. Sur ces secteurs, nous avons décidé d’utiliser une amorce très foncée, quasimment noire et un peu de terre de rivière à part. Nous y avons ajouté du fouillis et des pinkies congelés.

Si nous n’avions pas de touches, l’objectif était d’amorcer régulièrement. Dés que le rythme de touches était plus soutenu, nous rappelions avec de la terre de rivière accompagné de vers de terre coupés et de casters. Le plus important était d’y croire et de créer un rythme soutenu des rappels dans le but d'avoir un maximum de touches.

Le 4ème secteur (vert) était bien différent : C’était un secteur plus délicat, avec moins de poissons. Nous avons adapté notre stratégie en fonction. Nous nous étions fixés comme objectif de prendre des poissons le plus rapidement possible, voire même de pêcher des ablettes et des gardons car par équipe, nous ne pouvions baser notre stratégie de pêche sur un éventuel poisson bonus. Trop dangereux ! Nous avons donc utilisé une amorce plus dispersante et traçante avec de la terre de Somme pour renforcer le pouvoir traçant même une fois l'amorce sur le fond, de sorte à avoir toujours un nuage attractif afin d'attirer.

La décision a été prise de faire 3 coups : le bord, le milieu ainsi qu’en face. Le coup du milieu était plutôt destiné à la prise des perches avec des terreaux coupés. 

 

Sensas : « Tu peux nous en dire un peu plus d’un point de vue plus technique (amorces, esches, etc…) ? »

Olivier Defrocourt :

« Pour l’Amorce : Les 3 pêcheurs qui étaient situés sur les secteurs jaune, bleu et rouge ont utilisé le mélange suivant : 2 kg de Sensas 3000 Lake mélangés à 1 kg de Sensas Super Canal Black et bien entendu de la terre de rivière à part. Sur le secteur vert, une amorce traçante et qui travaille rapidement dans laquelle nous avons ajouté de la terre de Somme.

Pour les Esches : Nous avons utilisé principalement du fouillis et des pinkies congelés et lorsque nous avions de nombreuses touches, nous avons opté pour des vers coupés et des casters afin de sélectionner la taille des poissons.

Pour les cages Feeder : J’ai utilisé la Rocket ainsi que les cages feeder rondes de gros volume car durant la première heure il ne fallait pas avoir peur de déposer beaucoup d’amorce pour faire rentrer les poissons au fur et à mesure de la manche. Il ne faut pas oublier que la pêche au feeder est une pêche de longue haleine et que rien n’est fini. Il faut savoir y croire jusqu’au bout…

Pour ce qui est des Cannes : Nous avons utilisé, à l’exception d’un de mes coéquipiers qui est soutenu par une autre maison, les cannes Sensas Black Arrow 800 en 12 & 13'FT action medium équipées de scions carbone de puissance 1 et 1.5 Oz. Pour ce type de pêche, ces cannes étaient parfaites. Elles allient confort de lancer, puissance et précision surtout dès que la pêche se passe à plus de 45 m. La précision et finesse des scions carbone permettaient une détection optimale des touches. »

 

Sensas : « Merci Olivier pour toutes ces précisions. As-tu quelque chose à ajouter ? »

 

18700777_236490593500947_2770550930586065403_o.jpg

 

Olivier Defrocourt : « Mon équipe et moi-même tenions à remercier l’APPMA de Laon « La Gaule Laonnoise » ainsi que nos partenaires qui nous font confiance. Par ailleurs, mention spéciale à notre détaillant « Aquapêche TERGNIER » pour ses esches de qualité.

Julien, Thomas, Manu et moi-même remercions fortement Sensas pour leur aide apportée au quotidien.

Je tiens également à féliciter mes coéquipiers qui ont cru en notre chance de devenir un jour champion de France par équipe. Bravo mes loulous !

 

Equipe_medaillee.jpg

 

Maintenant c’est avec une grande fierté que nous irons défendre les couleurs de la France au championnat du monde des clubs Feeder en Biélorussie en 2018. Une autre aventure comence en espérant qu'elle soit aussi belle que celle-ci. En tout cas, la motivation et l’implication de l'équipe sera au top !"

 

 

Conseils

Proshops

illex