FINALE CHALLENGE SENSAS 2009

Actualité rédigée le 28 Oct 2009 par Christophe NOUALHIER.

 

Châteaudun, le retour!

 

Pour cette 16ème édition du challenge Sensas, nous avions élu domicile en Eure-et-Loir et plus précisément sur les berges du Loir entre Montigny et Marboué.
Jean Luc QUERNEC et son équipe du Team Sensas Châteaudun assistés de l’AAPPMA des Brochetons du Loir,  avaient en charge l’organisation de cette finale.
 
20091021_photo_2.JPG 
Le lieu dit de la baignade
 
Les préparatifs :
La plupart des secteurs retenus ne demandaient que peu de travail. Ce qui n’était pas le cas pour ceux situés à Montigny et ainsi que quelques postes du bois des Gâts.
Jean Luc et toute son équipe de bénévoles étaient à pied d’œuvre pour mettre tout cela en ordre. Et ce ne fut pas simple !
Un grand merci à eux pour nous avoir permis d’évoluer dans les meilleures conditions.
 
20091021_photo_1.JPG
Jean Luc et son équipe en plein nettoyage au bois des Gâts sous l'oeil admiratif de quelques promeneurs!
 
Les entraînements :
Comme chaque année quelques équipes, surtout étrangères, étaient déjà sur les parcours dès le mercredi. Ceci montrait bien l’engouement croissant pour cette magnifique épreuve qui aujourd’hui fait référence en Europe.
Les poissons étaient au rendez-vous pour le plaisir de tous (bourriche de 2 à 5kg). Cela laissait présager la possibilité d’une belle finale. Il faut dire qu’à cette époque, nous sommes plutôt habitués à des pêches plus difficiles, mais la douceur des températures nous permettait  d’envisager le contraire. Alors nous allons donc bien voir ce qu’il en serait !
La stratégie à adopter n’allait pas être simple : pêche de fond ou surface, gardons ou brèmes ? Autant de questions sans réponse, il allait falloir attendre le jour « J » et s’adapter comme souvent…
N’est-ce pas là le charme de la pêche de compétition ?
 
20091021_photo_5.JPG
De gauche à droite: Willaim RAISON, Steve HEMINGRAY, Simone WILLSMORE & Gary POOK
 
Le tirage :
Ce dernier fut fait en toute tranquillité.
Le nouveau règlement permet, à présent, à chaque capitaine d’équipe, s’il le désire, de choisir le secteur à attribuer à chaque pêcheur. Chacun d’entre eux peut alors partir, après l’obtention de son numéro, en toute quiétude sur son secteur prendre place.
Ce qui permet également d’organiser le covoiturage à l’avance.
La grille ainsi faite permettait à tous d’avoir sur le papier le même tirage : soit les pairs, soit les impairs
 
La 1ère Manche :
14H20 début de l’amorçage.
Ça y est le match était parti. Tous s’appliquaient à réaliser celui-ci en respectant scrupuleusement la stratégie décidée : amorçage à 13m, à l’anglaise, à la coupelle, de bordure, ou encore de l’ablette,…
Bref on voyait de tout. Qui allait avoir raison ?
14H30 début de la pêche.
Là encore on voyait de tout. Certains commençaient aux ablettes tandis que d’autres partaient au fond au large ou au bord. Pas facile de suivre pour les accompagnateurs car quelle que soit la technique choisie les gars prenaient.
 Il allait falloir laisser un peu de temps pour se décider sur la voie à prendre. Il ne fallait pas s’endormir non plus !
En fait avec 5 points par prise, la pêche des petits reprenait toute son importance. En tout cas les spectateurs, malgré une pluie fine, étaient bien là et se régalaient à voir les pêcheurs en action. Il y avait en permanence quelqu’un qui prenait un poisson dans le secteur.
Comme toujours, radio pêche se mettait en action, et on entendait parler de ce qui se passait sur d’autres secteurs. Le parcours de Montigny semblait répondre fort bien à l’amorçage massif puisqu’il se prenait des poissons partout et notamment des grosses brèmes. Le secteur de la baignade, situé entre l’île de la Boissière et le bois des Gâts, semblait lui aussi bien répondre. En fait les brèmes y avaient pris place (surtout sur l’aval de celui-ci).
Bref les poissons étaient partout, et tout le monde en attrapait, comme on dit « il va falloir du fish » pour être dans le coup !
La télé avait même fait le déplacement puisque FR3 Centre était présent pour quelques prises de vue et interviews afin de relayer l’événement au journal du soir.
17H30 fin de la manche !
Les premiers résultats tombaient. Il semblait falloir beaucoup de poissons pour être en bonne place dans son secteur.
De gros scores ont été réalisés.
Dans le même temps, cela s’annonce très serré puisque une douzaine d’équipes semblaient avoir entre 22 et 25 points. Sans compter que 6 équipes annonçaient 20 points et moins.
La Gaule Niortaise Compétition qui alignait pour l’occasion 4 équipes, joli tour de force au passage, place son équipe D, composée de Fabrice LAIGNEAU, Mickael TARDY, David DELABARDE et Nicolas NOUALHIER, aux commandes de cette finale 2009. Ils précédaient leurs poursuivants de 2 points : L’équipe du Team Sensas ROSEAU FLOIRACAIS (A) composée de Michel COLOMBIES, Jérôme NOVA, Franck MALOT et Bastien NIETO, et l’équipe de MEURSAULT PECHEcomposée de la famille GRANADOS (Johann et son papa Gérard), Alain DOROTTE et l’internationale féminine Valérie NADAN.
Suivaient à quelques longueurs de nombreuses autres équipes capables de faire une belle seconde manche pour s’imposer (cf. classement Manche 1).
 
 
La 2ème Manche 
Avec une heure de sommeil en plus, toutes les équipes étaient sur place  de bonne heure (7H15) pour prendre leurs coupons de tirage. Tous se pressaient devant les feuilles de pesée de la veille pour avoir une idée de la stratégie à adopter sur la place qu’ils venaient d’hériter.
10H15, la pêche commence et cette fois sous un joli soleil contrairement à la veille.
Les poissons répondaient toujours présent. Le rythme de prises était plus ou moins soutenu selon les secteurs. La pêche de l’ablette semblait payer seulement sur le secteur C. Partout ailleurs la pêche de fond à mi-distance ou à la grande canne semble être plus rentable.
Côté gros poissons, c’était plus calme en comparaison de la veille.
13H15, la seconde manche se terminait. Les téléphones sonnaient de partout car chacun appelait ses coéquipiers pour savoir comment cela s’était passé. Les infos circulaient. On entendait déjà certains annoncer des totaux à moins de 20 points et parmi ceux-ci des équipes en course pour le podium. A noter que cette fois il fallait 12 points et moins pour prendre place dans le top 3. Comme lors de la 1ère manche, il fallait moins de 27 points pour être dans les vingt premiers (cf. classement Manche 2).
A noter que c’est une équipe anglaise : le Team SENSAS Leicester qui remportait cette seconde manche avec seulement 11 points.
 
Le dénouement :
Tout le monde s’est retrouvé à Douy pour les résultats. Des bruits couraient qu’une équipe totalisait 35 points à l’issue des 2 jours et plusieurs équipes avaient environ 36 points.
Le suspense était à son comble.
15H30, Franck lançait son petit diaporama.
Tout le monde regardait l’écran géant avec la plus haute attention.
Après cet intermède, Jean Michel appelait sur l’estrade les pêcheurs ayant brillé au niveau international cette saison : William RAISON et ses coéquipiers présents de l’équipe d’Angleterre Steve HEMINGRAY, Simon WILLSMORE, Mark DOWNES (capitaine), puis suivirent les membres présents de l’équipe de France sénior et jeune (U18) : Stéphane POTTELET, Paul Louis LAFONT, Benoît et Jean PELLEGRINO,  Jordan DAMAY, Alexandre et Gilles CAUDIN.
C’était ensuite le tour des élus locaux et Présidents d’associations de prendre la parole pour féliciter Organisateurs et Pêcheurs pour leur savoir-faire et leur sportivité et faire part de leur souhait d’accueillir à nouveau un événement d’une telle ampleur.
Ils procédèrent en suivant à la remise de trophée récompensant les vainqueurs de secteur:
 
Secteur A (M1) : Maxime DUCHENE (LGCC) avec 10010 points
Secteur A (M2) : Michel PAQUIN (LGV) avec 5995 points
Secteur B (M1) : Das BICKERTON (TSL) avec 16460 points
Secteur B (M2) : Mickael DELAVAL (LTM) avec 3985 points
Secteur C (M1) : Willy BEAUVENTRE (T08) avec 4870 points
Secteur C (M2) : Gérard GRANADOS (MP) avec 5025 points
Secteur D (M1) : Luc MEERS (TCC) avec 14890 points
Secteur D (M2) : Sylvain FORGERON (TSGF) avec 5890 points
 
A l’occasion de cette finale, il fut capturé 32600 poissons pour environ une tonne.
Donc un grand merci au Loir pour sa générosité !
 
Le palmarès commençait.
La victoire revenait au Team Sensas 28, la seconde place à l’équipe belge du Team Sensas Le Gardon Bleu et la médaille de bronze à l’équipe de Meursault Pêche.
Un point seulement séparait ces 3 équipes et il en fallut même venir aux grammes pour départager deuxième et troisième car il y avait seulement 30g d’écart.
 
Podium_2009.JPG
De gauche à droite: Meursault pêche, Team Sensas 28, & Team Sensas Le gardon bleu
 
A noter que le Team Sensas Rozay en Brie, 3ème l’an passé de l’épreuve, échouait à la 4ème place pour 4 points seulement (cf. résultats).
 
 
 La nouvelle saison des challenges est à présent lancée. N’oubliez pas de nous faire parvenir vos dates et affiches dès que cela vous sera possible (www.challengesensas.com). Sans vous, sans les organisateurs et l’aide des différentes aappma et autorités concernées il ne nous serait pas possible de connaître de moments aussi forts. Alors tout simplement un grand MERCI à toutes et tous, vous les acteurs du challenge SENSAS !!!!
BRAVO !!!!
Et n’oubliez pas notre projet de la super finale Sensas à plus de 1000 pêcheurs. Avis aux organisateurs !
 

Pour ceux qui souhaiteraient conserver un souvenir de cette finale, il vous sera possible de télécharger prochainement l’album photo sur nos sites (www.challengesensas.com ou www.sensas.com).

 

 

 

 

 

Conseils

Proshops

illex