Christophe Rouilles, 6e au championnat de France

Actualité rédigée le 6 Oct 2016 par Christophe NOUALHIER.

Montceau_les_Mines_2016_009.JPG

 

Un grand bravo à Christophe Rouilles pour sa très belle 6e place. Nous l’avons interviewé pour qu’il nous explique la stratégie qu’il a appliquée.

 

Christophe Rouilles : « Nous sommes arrivés avec Robert Denis le mardi et nous nous sommes entrainés sur le secteur amont. Nous avons pêché le mercredi sur un secteur et sur le dernier jeudi matin de manière à pêcher tous les secteurs. Ces entrainement ont été très importants car nous avons vu qu’il y avait une pêche de gardons en bordure sur les trois secteurs. Les poissons chats devenaient de moins en moins mordeurs pour devenir presque inexistants la veille du championnat. Nous avons aussi remarqué qu’il y avait de pêche de gardons entre deux eaux à 11 m. Le plus important, j’ai aussi vu avec Robert qu’il y avait aussi une jolie pêche de gardons à faire à 13 m mais cette fois-ci sans rappeler. Il y avait vraiment une ligne d’eau de poissons à 13 m qui sautaient partout à cette distance dans la retenue d’eau.

Première manche, j’ai hérité du secteur amont (secteur X) et je me suis retrouvé au n° 10. J’ai pêché  les gardons en bordure sous le kit de 5 m en rappelant constamment assez lourd pour les prendre sur le fond dans 2,5 m d’eau. Je suis ensuite parti au large mais les poissons chats et les brèmes n’ont pas mordus. J’ai alors pris une ligne à gardons pour les prendre à 13 m sur le fond sous la grande canne. Cela m’a permis de rester dans la première heure de rester dans le milieu du tableau puis les poissons sont rentrés à 5 m. Je suis resté à les pêcher tout au long de la manche ce qui m’a permis de terminer la manche avec un peu plus de 300 points pour 5390 points.

La 2e manche a été plus compliquée à gérer car j’ai hérité d’une aile amont (Y15) où la veille il y avait eu une cinquantaine de poissons chats. J’avais une pêche de poissons chats, une pêche de bordure qui n’a pas fonctionné comme la veille. J’ai du me rabattre sur la pêche de poissons chats qui avaient aussi déserté la place pour la laisser à des carpes. J’ai pêché les carpes à la grande canne car je les voyais sauter sur le coup à 13 m. Au début, cela n’a pas marché. Au bout d’une heure, j’avais une dizaine de gardons et 3 poissons chats. Autant dire que j’étais très décroché dans le secteur. Je me suis fait ensuite casser deux fois de suite par les carpes sur la ligne à poissons chats. J’avais monté une ligne en 22/°° pour les carpes. Je les ai repêché à nouveau et j’en au touché une. Malheureusement, elle s’est décrochée. Je me suis remis à pêcher les gardons à 13 m sans rappeler jusqu’à la fin de la manche ce qui m’a permis de prendre de beaux gardons, plus gros que mes voisins, pour venir me classer 6e dans le secteur avec une centaine de gardons et douze poissons chats. Je suis revenu de très loin, d’autant qu’il ne fallait surtout pas rappeler pour les conserver sur le coup.

La 3e manche, je me suis retrouvé au n° 5 sur le secteur aval de la digue, au numéro 5. De nombreux voisins ont décidé de pêcher les carpes ce qui ne m’a pas embêté pour la pêche de gardons. J’ai opté pour une pêche à 10 m entre deux eaux. Je les ai très eu pendant 3 heures et ils ont disparus. Je suis alors allé les pêcher à 13 m entre deux eaux mais toujours sans jamais rappeler. J’ai terminé cette manche avec un peu plus de 200 poissons pour un poids de 3,410 kg. J’ai terminé 5e de mon secteur. Au final, avec 14 points, je me suis classé 6e au général. Un excellent pour ma part !

 

Conseils

Proshops

illex